Bilan d’une année charnière pour les nouvelles mobilités – 2018 !

Quelle année !

2018 s’est terminée avec une filière micro mobilité qui est loin d’avoir eu le rire jaune. Au contraire. 2018 aura été un tournant décisif pour la filière micro mobilité. Le retour en arrière ne sera plus possible et les perspectives des années à venir sont séduisantes. Plus que séduisantes.

 

Les derniers soubresauts de 2017 et le début de 2018 ont été marquées par une dichotomie abyssale entre la réalité de la pratique ainsi que celle du marché de la micro mobilité par rapport à l’accueille froide et indifférente – nous diront presque hostile – de certaines sphères administratives ou associatives. De trop nombreuses parties prenantes de l’écosystème de développement des mobilités dédaignaient les EDP électriques, n’y voyant que joujoux pour adultes immatures, futiles objet dangereux ou modes marginales vouées à la mort prochaine.

Personne n’avait conscience des 1,735 millions de EDP vendus sur 2017 – dont 102 milles trottinettes électriques – pour un chiffre d’affaire global de 210 millions. Personne ne soupçonnait la progression de + 35% entre 2016 et 2017 ni les 32 % de progression estimée en 2018. Et encore, les chiffres proposés pour la première fois en France par la FP2M et Smart Mobility Lab sont largement perfectibles ; la part des ventes par Internet à l’étranger, très présentes notamment sur les giroroues, le marché de la location et l’explosion en mi-année des services de flotte de trottinettes électriques en libre-service ou non. Tout cela montre que les utilisateurs de EDP électriques dépassent probablement les deux millions de personnes. Au bas mots. Les autorités ne pouvaient plus fermer les yeux sur ce phénomène.

La FP2M a, tout au long de l’année, accompagné le mouvement pour faire en sorte que les bâtons ne soient pas mis dans les roues des mobilités alternatives. Dès la fin 2017 la FP2M a participé aux réunions des « Assises de la mobilité » pilotées par la ministre Élisabeth Borne. La seule organisation à faire des propositions positives sur la gestion des EDP électriques. L’écoute fut difficile alors. La FP2M a continué à pousser. Participations aux réunions de groupes de travail du comité National de la Sécurité Routière, à des échanges avec le ministère des transports, Courriers d’explication et de propositions aux ministres des transports, de l’intérieur, de l’économie. Sans compter les tribunes diverses à chaque fois que l’occasion s’est présentée. L’objectif de mieux faire connaître la réalité de l’usage des EDP électriques a été la priorité des actions de la FP2M en mi –année 2018.

 

En parallèle, la FP2M a montré que les professionnels français prenaient leurs parts de responsabilité en ce qui concerne la sécurité des utilisateurs. Le support technique et le financement des travaux de normalisation AFNOR sur la future norme e-EDP afin que l’expérience françaises soit prépondérante dans la future norme européenne qui changeront le profil des produits mis sur le marché européen.

La France, au travers de l’AFNOR, porte à bout de bras ce projet de norme qui permettra aux professionnels de clamer une conformité aux directives européennes garantissant la qualité – en terme de sécurité – des futures EDP électriques. Les échanges bilatéraux avec les professionnels mais aussi les associations de consommateurs allemands ont été des éléments décisifs. 2019 verra la publication de cette norme que l’Europe, mais aussi le reste du monde, attend depuis 5 ans.

 

Travailler sur la qualité des futurs produits, pousser à ce que la réglementation évolue mais aussi et enfin mieux faire connaître l’écosystème des alternatives que sont les micro mobilités. La FP2M a pris les choses en main : le Baromètre marché fait en partenariat avec le cabinet de prospective Smart Mobility Lab a permis de mobiliser des dizaines de professionnels du secteur qui ont joué le jeu en communiquant leurs chiffres de vente.

En parallèle, avec l’implication particulièrement importante de la société Allianz, assureur N°1 des nouvelles mobilités et membre de la première heure de la FP2M, des études sur les usages et les usagers des EDP électriques sont réalisés par l’Association de la Prévention Routière grâce à l’expertise de Smart Mobility Lab. Pour la première fois en France des profils d’utilisateurs objectivés par des chiffres (étude quantitative) permettent enfin de combattre les clichés. A cela, leurs usages, leurs attentes, leurs perceptions des questions de sécurité sont explorées. Et cette partie qualitative de l’étude s’est étendue aux français et leurs perceptions de ces nouvelles mobilités. Savoir, réellement, quel est l’impact de ces nouveaux phénomènes afin de mieux organiser la pédagogie nécessaire. Le changement doit être accompagné, conduit avec les outils pertinents ; la FP2M s’est mobilisée toute l’année sur cet objectif.

 

Outre ces axes majeurs, la Fédération a été très présente sur le premier salon de la mobilité en France, l’Autonomy Show, et grâce à des actions de relation presse efficaces qui ont généré plus de 90 articles papiers, Web, sujets radios ou télés, la Fédération a gagné en visibilité et en efficience sur ses actions d’influence.

La fin d’année 2018 a confirmé le rôle central de la FP2M comme acteur principal de l’accompagne de cette nouvelle filière. La Fédération FP2M entend plus que jamais promouvoir des engins qui s’insèrent dans une logique d’intermodalité en lien avec la volonté des autorités françaises, mais aussi européennes, développer des chaînes de transport alternatives à la route ou à l’utilisation de véhicules thermiques. Que ce soit auprès des administrations nationales, des autorités locales, des instances européennes mais également de toutes organisations connexes aux questions de mobilités ; la FP2M devient l’interlocuteur principal grâce à la richesse de ses adhérents qui représentent toute la filière : fabricants, importateurs, revendeurs indépendants, GSS/GSA, assureurs, loueurs, formateurs, etc…

La trajectoire 2019-2021 qui a été approuvée lors de l’Assemblée Générale du 06 Décembre 2018 va permettre de densifier encore plus les actions de la FP2M et renforcer sa présence et ses services auprès des professionnels. Pour le grand bien de toute la filière.

 

Jocelyn LOUMETO
Administrateur Délégué FP2M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *